etymologie

Fil Rss des articles de ce mot clé

Hystérésis

Rédigé par Xavier Gouchet - 13 janvier 2010 - 2 commentaires

Ce terme barbare, qui n'a rien à voir avec l'hystérie, pas même la racine greque (hystérie de hystera : l'uterus, et hystérésis de hustereîn = être en retard) désigne un système dont l'effet a un retard sur la cause.

Un exemple étant plus parlant, on parle par exemple de radiateurs (c'est la saison) en hystérésis, c'est à dire qui arrête de chauffer quand la température ambiante dépasse 26° et reccomence à chauffer lorsqu'elle redescend sous 18°.

Source : un collegue, prof de Game Design

Classé dans : Non classé - Mots clés : étymologie

Bolduc

Rédigé par Xavier Gouchet - 20 décembre 2009 - aucun commentaire

En période des fêtes, beaucoup d'entre vous vont très probablement utiliser du Bolduc, ce ruban coloré qui sert à décorer les paquets.

Cela dit, saviez vous que le Bolduc tire son nom d'une ville des Pays-Bas où il est fabriqué. En effet 's-Hertogenbosch, ancienne préfecture de l'ancien département français des Bouches du Rhin, s'appelle en français Bois-Le-Duc. Étonnant non?

Classé dans : Non classé - Mots clés : étymologie

Pareidolie

Rédigé par Xavier Gouchet - 15 décembre 2009 - aucun commentaire

La pareidolie (du grec para : faux, et eidos : la forme), à ne pas confondre avec l'apophénie, est le phénomène qui donne à un stimulus indéterminé un sens reconnu à tort. L'exemple le plus connu est bien évidemment le fait de reconnaitre une forme dans un nuage.

L'apophénie quand à elle désigne en psychiatrie le fait d'établir des sens et des liens à des évènements banals et indépendants.

Traboule

Rédigé par Xavier Gouchet - 21 novembre 2009 - aucun commentaire

N'ayant jamais visité Lyon, je ne connaissais pas les traboules, ces petits ruelles passant dans des cours d'immeuble permettant de rejoindre deux rues parallèles.

Étymologiquement, il existe deux explications plausibles : traboule pourrait venir du latin vulgaire trabulare venant lui même du latin trans et ambulare, littéralement parcourir à travers. D'autres lui prête une origine typiquement lyonnaise, d'après un journal datant de 1894 où Nizier du Puitspelu utilise le verbe trabouler dans l'expression une allée qui traboule.

Si vous passez par Lyon donc, essayer de visiter l'une des 230 traboules existantes, mais en n'oubliant pas qu'il s'agit de cours d'immeuble, donc en respectant le voisinage ;)

Source : ma môman

Cynégétique

Rédigé par Xavier Gouchet - 02 novembre 2009 - aucun commentaire

Tiré du grec hunêgetein, la chasse (et plutôt la chasse à la galinette cendrée que la chasse d'eau), la cynégétique désigne ce qui est relatif à la chasse, et par extension l'art de la chasse en gènéral.

Source : mon beau père.

Classé dans : Non classé - Mots clés : étymologie,

Doxocratie

Rédigé par Xavier Gouchet - 28 septembre 2009 - aucun commentaire

Tout le monde sait que tout ce qui se finit en -cratie (du grec kratos : le pouvoir, l'autorité) désigne une forme de gouvernement ou de pouvoir. Ainsi la doxocratie est le gouvernement par l'opinion (du grec doxa : l'opinion). En voici quelques autres pour la forme :

Aristocratie
gouvernement par l'élite (gr. aristos, meilleur, excellent), le problème étant de définir un jugement objectif de ce qu'est l'élite;
Stratocratie
un système ou le pouvoir est exercé par l'armée (gr. stratos, l'armée);
Démocratie
le pouvoir est détenu par le peuple (gr. demos, le peuple), le plus souvent de manière indirecte (sauf referendum);
Bureaucratie
désigne le système administratif, les fonctionnaire (fr. bureau, le bureau);
Acratie
synonyme d'anarchie, désigne l'absence de pouvoir (gr. a-, préfixe privatif).

Source : un post sur un forum. Plus d'info sur cette page.

Colophon

Rédigé par Xavier Gouchet - 23 septembre 2009 - aucun commentaire

Le colophon est la note finale, originellement imprimée sur les incunables (du latin incunabula, le berceau), les tout premiers ouvrages imprimés au XVè siècle (merci Gutenberg).

Le colophon contenait à l'époque le nom de l'auteur, le titre de l'ouvrage, ainsi que les information sur l'impression elle même (imprimeur, lieu, date). Cela correspond au texte légal que l'on trouve à la fin de chaque livre, également appelé Achevé d'imprimé.

Achevé d'imprimé en 23 septembre 2009
Dans les ateliers de Je me coucherai moins con ce soir à Paris
Dépôt légal : septembre 2009
Imprimé en France

Épigraphe

Rédigé par Xavier Gouchet - 01 août 2009 - aucun commentaire

Si l'on ne considère pas la propriété mathématique, un épigraphe (du grec : epi, dessus et graphe, écrire) est une phrase, en prose ou en vers, parfois une citation, placée en début d'un livre ou d'un chapitre. La plupart du temps, un épigraphe va donner une idée de ce qui se passe dans le livre/chapitre, voire donner un indice sur le dénouement.

Du coup, vu que sur mon (autre) blog, je place toujours des citations à la fin de mes articles, sont-ce des hypographes? Le mot n'existe qu'en mathématique, mais étymologiquement devrait correspondre...

Verge

Rédigé par Xavier Gouchet - 18 juin 2009 - aucun commentaire

La verge est une unité de mesure anglo-saxonne, équivalente au yard, qui vaut 3 pieds soit 0,9144 mètres. Ce nom vient en fait très probablement du vieux français, où une verge désignait une longue baguette de travail.

Mais ne vous inquiétez pas messieurs, comme le dit l'expression, ce n'est pas la taille de la verge qui compte... ;)

Source : un de mes étudiants

Sapiteur

Rédigé par Xavier Gouchet - 04 juin 2009 - aucun commentaire

Un sapiteur (rien à voir avec un sapeur pompier, ça vient du latin sapitorem, celui qui sait évaluer) est une personne non assermentée par la loi qui peut être appelé lorsque les experts n'ont pas les compétences suffisantes sur un sujet précis.

Source : Julien Courbet, sur RTL

Épistolaire

Rédigé par Xavier Gouchet - 04 mai 2009 - aucun commentaire

Un roman épistolaire (d'après épître, epistola en latin, la lettre de correspondance), est un roman écrit sous la forme de la correspondance fictive des personnage principaux. L'un des exemples les plus connus reste évidemment Dracula, de Bram Stocker.

Et justement à ce propos, Whitney Sorrow a décidé de publier Dracula sur un blog, jour après jour en temps réel. En effet, chaque lettre qui compose le livre sera publiée à la date où elle est censée avoir été écrite.

Pygomancie

Rédigé par Xavier Gouchet - 09 mars 2009 - 2 commentaires

Beaucoup connaissent la chiromancie, l'art de lire l'avenir dans la paume de la main. Mais il est un ancien art grec oublié qu'il faudrait peut-être ramener au goût du jour. La Pygomancie (du grec pygos : les fesses, et manteia : la divination) est l'art de lire... les fesses. Cette pratique est censée permettre de connaître non seulement la personnalité d'une personne mais aussi son avenir.

Source : le status Fessebook Facebook d'un ami.

Synchronisme

Rédigé par Xavier Gouchet - 07 mars 2009 - aucun commentaire

Un de mes collègues de travail a utilisé ce mot et j'ai cru bon de le corriger d'un Mais non enfin ! On dit synchronisation ! . Et lui de me donner tort.

Le synchronisme désigne l'état de deux choses synchrones, alors que la synchronisation désigne l'action de synchroniser deux choses.

Pour info, la racine synchrone vient du grec sun, avec (que l'on retrouve dans synonyme par exemple), et chronos, le temps.

Classé dans : Non classé - Mots clés : étymologie,

Lune de miel

Rédigé par Xavier Gouchet - 25 février 2009 - aucun commentaire

La lune de miel est souvent synonyme de voyage de noces, et pourtant il ne s'agissait pas d'un voyage à l'origine. Dans l'antique Babylone, le père de la mariée avait pour coutume d'offrir à son gendre autant de mead qu'il le souhaitait pendant le mois suivant le mariage. Le mead était une sorte d'hydromel, une bière faite à base de miel. Le calendrier babylonien étant basé sur le cycle lunaire, cette période était appelée la lune de miel.